lundi 28 novembre 2016

Angry mamma

En ces temps moroses, j'aurais pu vous parler de la musculation du périnée (j'ai écrit un truc là-dessus), de poésie, de l'évolution MEGA X de Pikachu ou du fait que Saint Nicolas trouve plus rapidement les cheminées dans les campagnes que dans l'agglomération,  en ces temps noirs où une caricature va devenir Président des USA (comme dans un mauvais film de Plug RTL), où tu entends après les résultats de la Primaire de la Droite en France "qu'il va falloir se dresser et se battre contre la Gauche " (il me semblait plutôt que c'était contre les autres qu'il fallait se battre...), où tu apprends que Saint Nicolas n'existe vraiment pas, où ton sommeil souffre du fait que ton fils fasse des cauchemars toutes les nuits, où tu réalises que William Abbot n'est plus joué par le même acteur, où ton meilleur ami est ton diffuseur d'huiles essentielles , où les flics osent enlever TA voiture garée devant TA maison (attention, ils ont sonné mais pépé et bobonne, à minuit , après des semaines de tarés avec des enfants malades, des étudiants lobotomisés, des blessures de guerre ILS DORMENT), ces temps où tu regardes avec tendresse l'Amour est dans le Pré et que tu enregistres le Meilleur Patissier (soidisantpourtafille), elle a pas, mais du tout envie de rire la It-Mamma. Alors oui, la vie est belle , nous n'avons peur de RIEN ...mais en ces temps morosissimes , on s'attaque à ta petite bulle, ta création, ton 3e bébé...

Je m'explique et ici, je ne tournerais pas l'histoire en farce: It-Mamma c'est moi , une petite marque liégeoise de bijoux assemblés par mes soins, avec des pièces que j'ai passé du temps à sélectionner, j'ai réfléchi à des combinaisons, des modèles, tentant de garder mon calme et ma concentration entre un amoureux -magicien découpeur et colleur compulsif de cartes à jouer, une fille-artiste qui adore travailler à même le sol, un fils expert en perles à repasser à l'effigie de Pokémon, un chat qui a un problème de personnalité et de miaulement, et un boulot avec 10 classes dans 5 sections. Bref, It-Mamma c'est ma soupape avant implosion, d'aucuns prennent des drogues, picolent, clopent, sortent, moi je fais les trois, mais je fais aussi It-Mamma...

J'ai commencé à faire des bijoux pour moi, ensuite pour mes copines. Après, on est venu me chercher, on m'a proposé des ventes de créateurs, de déposer dans des boutiques parce qu'on a cru en moi avant moi et petit à petit, j'ai pris cette confiance et j'ai accepté ces compliments sur mes réalisations avec humilité, mais ils m'ont aussi fait un bien fou. Là où le boulot d'enseignante t'apporte peu de reconnaissance en regard de l'investissement personnel et de la passion que tu y mets (et il ne faut pas se leurrer, la reconnaissance , on la recherche tous à un moment de notre vie mes chéris), ton petit business, tu le soignes, tu y mets du cœur.  J'ai rencontré des filles (ben oui, beaucoup de filles) extra-chouettes, des créatrices pleines de talent, que j'ai beaucoup de plaisir à recroiser pour discuter, boire un coup, ragoter, je me suis créé un petit réseau et certaines sont devenues de vraies copines (et je tiens à préciser qu'ici, aucune de mes connaissances ne doit se sentir visée par ce billet d'humeur). En créant, j'ai bien conscience que je n'ai rien inventé, les formes géométriques, l'épuré c'est tendance mais je me souviens qu'il y a 4 ans et demi , quand j'ai assemblé ma première paire pour moi, toute seule dans mon salon, en réfléchissant à mon avenir professionnel, que ça s'appelait juste rien du tout , et bien des boucles d'oreilles avec des triangles dorés, ( j'en ai cherché ),  il n'y en AVAIT PAS et c'est POUR CA que je m'en suis fabriqué tiens! C'est malin ça!

Alors, ma grande (oui je me parle à moi-même, je fais souvent ça) , quand tu cherches de nouveaux points de vente qui correspondent au style de tes bijoux, quand tu fais des marchés de créateurs où tu te colles parfois 8h ton cul sur une chaise à faire bebelle "c'est vous qui les faites?" "non, je les achète à des enfants pauvres pour 0,5 centimes et je te les revends 20 balles" ou "vous faites les pièces vous -même?" "oui en plus de 22h de cours semaine, 2 (enfin 3) gosses et un chat, j'ai un atelier de 200 m2 avec des machines et je découpe tout de mes blanches mains puis je te vends ça 20 balles-non grognasse j'ai fait 5 putains d'années d'étude et j'ai un VRAI (quoique) métier- fin de la parenthèse- je reprends donc quand tu fais ces marchés de créateurs pour rentabiliser ton investissement, arrondir tes fins de mois ou acheter une garde-robe à tes rejetons (pcq même chez Ikea ça te coute la peau de ton vieux gros cul), et qu'on te dit "tiens c'est vous qui êtes chez Trucmuche/ Machinchose?" , "Désolé ma petite dame mais on a dejà des chose qui ressemblent très fort à ce que vous faites vous savez et depuis quelques semaines déjà (ben désolée, je n'étais plus sortie du carré Kinkempois-Rivageois-Guillemins-Chênée depuis quelques semaines moi), après ça tu vois rouge Pourpre, rouge sang, rouge bouillonnant soupe au lait, au lait de sang! Et tout le Calme et la Patience dont tu peux faire preuve quand tu assembles des micro-pièces avec des micro-anneaux dans des micro-chaînes (en sachant que tu es myope / et sourde/ comme une vieille taupe ), oui,  tout ce calme et cette délicatesse s'évanouissent en un claquement de doigts. Et là, tu es énervée, très énervée et tu demandes à quoi ça rime, POUR QUOI tu continues? Ok tu ne vendras jamais à New York ou à Londres, mais merde à la fin!  Et en même temps, à quoi ça sert de continuer si ça ne marche plus? Continuer c'est exister, c'est se dire que si tu as commencé c'est pour de bonnes et belles raisons (entre -autres, laisser exploser cette créativité qui est en toi, depuis toujours, et qu'il est difficile de révéler dans ton boulot en regard des intitulés passionnants de cours que tu donnes). Bref, ce sont les états d'âme de remise en question d'une It-Mamma épuisée, un lundi à 8h du matin, qui n'a pas bu assez de café et se demande si ça sert à quelque chose d'avoir booké TOUS ses WE de décembre si ce qu'elle fait ne plait plus…

A un des ces 4 pour l'épisode "Le jour où j'ai cru pendant 3 secondes que j'avais toujours 24 ans)


samedi 13 août 2016

Le retour de la vengeance de la fille de It-Mamma #2

Hola amigos,

J'ai délaissé mon exutoire durant plus d'un an parce que les décès, maladies, épuisements, crises de nerfs, la gestion logistique d'une famille de classe moyenne, la surcharge de travail (ben oui pour une fois que j'en ai je vais pas me plaindre), la recherche en pédagogie bref la vie quoi…m'ont éloignée de l'écriture et j'ai eu l'occasion du coup de me plaindre EN LIVE pour le plus grand plaisir de mon cher et tendre entourage.
Notez le poster dans le coin supérieur droit qui vous rassurera-ou pas-

Mais hier, une connaissance de lonnnngue date (bam prends 20 dans ta tronche vieille peau ramollie et ridée) me dit, au détour d'un quartier bien connu (et bien arrosé) de Liège (surtout durant ce long we) "tiens tu n'écris plus dans ton blog?" et effectivement, je n'écris plus.

Rassurez-vous, j'ai trouvé plein de chouettes références de gens qui vivent la même chose que moi, du coup, vu que le baby/kid bashing a la cote (pour les béotiens, je rappelle que le baby ou kid bashing est un néologisme anglais qui désigne le sport national consistant à se plaindre de ses gosses, une forme de lynchage verbal tout à fait inoffensif mais extrêmement utile dans la lutte contre burn-out parental qui nous guette tous, je vais pas en remettre une couche avec mes "gnagnagna , Vancesclas (prénom d'emprunt) a dit ça  ce matin , Micheline (prénom d'emprunt)  a fait ça en rentrant de l'école (il parait même que si tu fais un scraboutcha avec ce que tes gosses te disent, que t'en fais un livre, un vrai, tout le monde s'extasie sur ton travail-genre, moi j'ai pas attendu d'avoir des gosses pour trouver l'inspiration et j'écris sur ce truc depuis des années mais bref, passons, ça c'est du ex-bashing et ça marche aussi)

Bref, revenons à nos moutons, puisque il y a des gens qui lisent ce truc, ben je vais leur en donner pour leur argent, voici donc, en attendant de nouvelles aventures palpitantes de ma famille (au sens large)  (et  du croustillant, tu vas en avoir, genre je te raconterais même notre road-trip en Espagne, à 9 dans la camionnetta, si, si , promis), je te/vous propose une compilation de livres, d'articles , de pages Instagram qui se passent de commentaires tellement ils ont tout compris! Alors, quand des gens sont payés pour le faire, et qu'ils le font mieux que moi, je leur laisse la place!


L'Instagram hilarant où les parents postent des photos de rejetons en pleine crise de nerfs ☞http://www.instagram.com/assholeparents/

L'Instagram de ton quotidien
http://www.instagram.com/averageparentproblems/

L'Instagram de la femme la plus drôle du monde, mon idole Celeste Barber, qui te permet de relativiser, tu ne regarderas plus les magazine féminins de la même manière
http://www.instagram.com/celestebarber/



L'article qui fait du bien quand tu réalises qu'il reste ENCORE 3 semaines de vacances…
http://www.slate.fr/story/121997/supporte-plus-mes-enfantshttp://www.slate.fr/story/121997/supporte-plus-mes-enfants

Pour ceux qui se plaignent tout le temps d'être débordés
http://www.slate.fr/story/104657/enfant-plaindre-debordes

☞Un classique de la littérature jeunesse, par un Grand Monsieur, qui résume bien ce qu'on vit tous les soirs




☞et sa version trash





Allez, have fun, bonne lecture et hasta luego

(plus que 3 semaines plus que 3 semainesplus que 3 semaines plus que 3 semainesplus que 3 semaines plus que 3 semainesplus que 3 semaines plus que 3 semainesplus que 3 semaines plus que 3 semainesplus que 3 semaines plus que 3 semainesplus que 3 semaines plus que 3 semainesplus que 3 semaines plus que 3 semainesplus que 3 semaines plus que 3 semaines)

parole parole parole…

Parce que avoir des enfants c'est tous les jours redécouvrir la beauté de la langue française et ses subtulutes (sic), je vous livre en vrac les inventions verbales de mon rejeton de 5 ans, et je suis persuadée d'en avoir oublié… (et je vous fais la grâce de poster ça sur facebook du style "Cunégonde ce matin à la piscine : maman pourquoi il veut manger un sandwich avec ton maillot?" LOL MDR)

boire un whysti
faire du carpe
les cartes à gratiner
les étoiles flippantes
les jeux surlympiques
un sandwich avec ton maillot 
Je vais te mettre une Raclette

Pue du cul gros cul (et ça c'est cadeau)






jeudi 5 novembre 2015

Toussaint

Durant ces vacances bien méritées, d'aucuns ont découvert des plages ensoleillées, des villes d'art, la collection Balmain chez H&M ( enfin peut être pas), moi j'ai découvert le vanish oxy action, les épées Minecraft en perles à repasser, j'ai redécouvert ma machine à laver, le  chai tea chez Yogi Tea et Vice Versa, la première Toussaint où tu as envie d'aller mettre dès pomponnettes sur une tombe, le film sur le Marsupilami en boucle, l'enfant qui mange le plus de crêpes au monde, que le bricolage fait beaucoup de crasses... 

Allez, plus que 3 jours ;) 

samedi 21 mars 2015

Burned Mamma- mise à jour

Chaque semaine achevée debout est une victoire!
Le burn-out parental nous guette mais nous tenons bon!

http://www.psychologies.com/Famille/Etre-parent/Mere/Articles-et-Dossiers/Meres-epuisees-gare-au-burn-out

Après l'invasion de microbes ( je parle d'angine, scarlatine, pharyngite et la bien-aimée gastro, pas de mes enfants) , voici le bien-aimé week-end où, quand tu étais jeune, tu traînais au lit en amoureux  tu te demandais où sortir ? Qui appeler? Où aller te promener? Et bien là, vu que tu bosses à temps-plein depuis Novembre  (Bienvenue dans le monde du travail - sic), ton passionnant weekend sera consacré à faire tout ce que tu n'as pas eu le temps de faire durant la semaine (je précise que ces activités sont des activités "de couple") en vrac:
-trier le linge
-mettre le linge dans la machine à laver (essayer d'accéder à la machine à laver)
-ranger le rdch (taper tout dans des bacs et des tiroirs à bordel), hurler quand tu marches sur une tortue Ninja ou un Lego
-prendre les poussières (contourner les jouets pour prendre les poussières)
-aspirer (des legos)
-nettoyer le sol (découvrir les tags de ton fils sur les murs et l'escalier)
-vider la machine à laver (avoir oublié d'enlever les mouchoirs des poches , d'enlever le tee-shirt noir du linge à 60, pleurer devant les sous-vêtements gris, les faire tremper dans la javel , refaire tourner la machine)
-mettre le linge dans le séchoir (vider la manne a linge pas rangée depuis 10jours - retrouver les slips de ton fils, mince tu es allée lui en racheter dare dare hier pendant tes heures de fourche)
-ranger tes cours empilés sur ta machine à coudre
-essayer de planifier tes visites de stage entre tes cours 
-sortir le linge du séchoir (mince tu as oublié appuyer sur le bouton-relancer le séchoir)
-gérer une crise diplomatique impliquant Maître Splinter, Darth Maul et les Lego Friends
-appeler ta sœur (tiens on croirait entendre un écho en fond sonore "il m'a tapeeeeeee), pleurer-de rire ou de désespoir
-te dire qu'on peut AUSSI être une femme accomplie sans enfants
-boire un 3ème café 
-préparer le dîner
-replier le linge et lancer une 2e-3e-4e machine
-te demander quand tu auras le temps de repasser la montagne de linge qui gît dans ta chambre
-inviter des amis -avec enfants - à souper  (tiens si je faisais de la pizza?)
-lire 3 pages du bouquin que tu analyses mardi en classe (il t'en reste 200...)
-faire la liste des courses pour la semaine (les 10h, les tartines , le souper, de l'alcool)
-il est 14h: penser à s'habiller
-essayer de faire dormir ton fils
-proposer à ta fille de ranger sa chambre dans laquelle on ne sait pas mettre un pied devant l'autre (en même temps, sommes-nous vraiment des modèles d'ordre?)
-penser à éteindre la télévision
-préparer la pizza en écoutant un podcast de France Culture pour ne pas mourir idiote
-nettoyer la cuisine (mauvaise idée)
-prendre une bain- seule pendant 5 min- à 3 rapidement , et s'asseoir sur la baleine Schleich (Comprenne qui pourra )
-demander aux enfants de se calmer pour la 20e fois
-être explosee (de fatigue) à 21h
-reboire un Spritz et se dire qu'ils vont grandir, qu'un jour tu auras un boulot fixe et de cours préparés, et que c'est bientôt les vacances de Pâques (et là ça va être du sérieux)

et comble de l'ironie, ma fille a reçu la "médaille de l'ordre" à l'école cette semaine … ça se passe de commentaires




Ai- je oublié de préciser que j'ai en moyenne 4 à 5 h de sommeil 4j/ semaine par nuit parce que mon FILS n'a pas sommeil ( moi par contre j'ai sommeil) ou est plein de vomi , ou doit faire caca, ou a perdu son doudou, ou ne veut pas dormir seul...ce qui explique mon aliénation mentale, mon incapacité à gérer le quotidien et mon air à l'ouest tous les matins au boulot...
Bref, POURQUOI????



jeudi 8 janvier 2015

-------

Pour une fois, je ne vais pas rire, je ne vais pas utiliser l'ironie, je ne vais pas faire de baby-bashing, oui pour une fois je vais être sérieuse.
Ce matin je m'eveille avec la nausée, espérant que ce qui s'est passe hier à Paris  est un cauchemar mais non...(en fait je suis dans le même état que quand Lionel a assisté à un morceau du procès des meurtriers d'Isahne Jarfi aux assises et qu'il m'a brièvement rapporté les propos des avocats de la défense... Mais c'est une autre histoire)
J'ai envie de vomir parce que c'est la liberté qui est attaquée, ce sont des artistes qui ont été visés, je sais que ce sont toujours/souvent les innocents qui sont les victimes mais ici, je suis d'autant plus bouleversée par cette attaque dirigée contre un média qui n'utilise d'autres armes qu'un crayon pour dédramatiser-ridiculiser-forcer les traits-rire d'une société, d'une religion, d'une politique...
Je n'ai pas l'habitude d'écrire sérieusement donc je ne trouve pas les mots, j'ai peur de blesser des gens par mes propos donc je prends des précautions. Je suis athée, je ne crois en rien d'autre qu'en la vie, en l'amour, en l'humain (et les fleurs, la mer, le soleil, la nature, la bonne bouffe et le champagne, et l'amouuuur,etc et les bisounours?), non plus sérieusement, j'essaie d'éduquer mes enfants (et parfois les étudiants) dans le respect de l'autre, la tolérance, l'ouverture d'esprit, l'esprit critique, je les écoute, je veux qu'ils s'expriment, me disent ce qui les touche, s'expliquent lorsqu'ils ne sont pas d'accord et j'essaie de leur expliquer mes choix, de leur faire comprendre pourquoi je refuse d'allumer la télévision ou de leur donner une énième sucrerie ou encore de leur acheter un jouet au supermarché (même si parfois ça se termine en claquage de porte, menace et pleurs, insultes et cris). Je veux que mes enfants soient libres de parler, de penser, d'écrire ou de dessiner ce qui leur plait! Je ne les éduque pas dans la religion parce que cela ne représente rien pour moi mais je les éduque dans le respect de l'autre et de ses différences et cela passe par le respect de ces religions. Ils savent que je répondrai à toutes leurs questions, sans langue de bois (comme ma mère a fait avec nous).
Mais aujourd'hui, j'ai envie de vomir et j'ai peur, peur du monde et du pays dans lequel ils vont grandir, un pays où une partie du gouvernement est issue d'un parti nationaliste et fricote avec l'extrême droite, un pays où on laisse mourir des homosexuels dans des champs après les avoir battus à mort, un pays où une mère célibataire sans travail est susceptible de se retrouver à la rue sans allocations, un pays où une mère célibataire AVEC un travail ne sait pas joindre les deux bouts,un pays où des enseignants sont taxés de mécréants par des étudiants extremistes, un pays/une ville où se créent des écoles ghetto parce que c'est plus simple de planquer tous les étrangers au même endroit, un pays où des organes de "presse" laissent le racisme haineux et nauséabond pulluler sur leurs forums , un pays où le droit de grève est remis en cause par une frange de la population- et où le civisme et la citoyenneté sont mis à mal par l'égoïsme et le chacun pour soi (ma maison fraichement construite ma grosse bagnole mes vacances mon sport mon sac griffé mon boulot pépère mes 2 gosses-je m'emballe je m'emballe, j'ai dit que j'allais vexer des gens?), un pays où les jeunes ne trouvent pas de travail, un pays où l'on tue des gens qui visitent des musées ou attendent le bus, un monde où l'on assassine des artistes et des intellectuels qui ont "osé" rire...
Je continuerai à écrire, je continuerai à rire, mais je me demande où l'on peut vivre et élever des enfants sans crainte et librement dans ce monde de merde!voilà